LES DÉMONS DU MEZZOGIORNO 

NICOLA LAGIOIA ET EMANUELE TREVI

Rencontre animée par Francesca Isidori

 Nicola Lagioia (© Leonardo Cendano - Leemage - Flammarion)

Nicola Lagioia (© Leonardo Cendano - Leemage - Flammarion)

Des Pouilles à la Calabre, le Sud de l’Italie n’échappe pas à ses démons. Sinistré économiquement, en proie à la corruption et aux groupes mafieux, le Mezzogiorno est aussi un fabuleux réservoir d’histoires pour les romanciers. Ainsi Nicola Lagioia et Emanuele Trevi, deux figures de la littérature italienne contemporaine, qui puisent dans leurs origines méridionales le sel de leurs derniers romans.

 Emanuele Trevi - DR

Emanuele Trevi - DR

Récemment couronné par le Prix Marco Polo Venise, Le peuple de bois d’Emanuele Trevi suit la croisade radiophonique d’un calabrais, brillant orateur et prêtre défroqué, dont le verbe enflammé attise l’enthousiasme des foules et le courroux des puissants. Dans son dernier roman La Féroce, Nicola Lagioia emprunte les codes du roman noir pour narrer la descente aux enfers d’une puissante famille des Pouilles, dont la fortune s’est bâtie sur le crime et la corruption.

 

À lire : Emanuele Trevi, Le peuple de bois, trad. de l’italien par Marguerite Pozzoli, Actes Sud, 2017 – Nicola Lagioia, La Féroce, trad. de l’italien par Simonetta Greggio et Renaud Temperini, Flammarion, 2017.

 

VENDREDI 13 AVRIL 2018

19.00 – MAISON DE LA POÉSIE

tarif : 5 € / adhérent : 0€